Une étude suggère que ceux qui détestent la musique adorent jouer

Avez-vous déjà rencontré quelqu’un qui ne tire aucun plaisir à écouter de la musique ? C’est rare, mais cela existe bien, et il y a même une classification scientifique pour cela – l’anhédonie musicale. Selon une étude qui vient de sortir, ceux qui n’aiment pas la musique peuvent adorer jouer pour de l’argent.

Une équipe de chercheurs basée au Québec, à l’Université McGill au Canada, a fait une étude sur l’anhédonie musicale où ils ont testé l’activité cérébrale des personnes qui n’aiment simplement pas écouter de la musique. Le but était de savoir s’il y avait une connexion dans le cerveau entre les réceptacles des stimuli connus et des récompenses.

Les sortes de musique – du rock, du pop, de la country, de la musique classique, n’importaient peu. Ceux qui ont participé à l’étude et qui souffraient de l’anhédonie musicale, n’aimaient écouter de la musique pendant leur vie entière. Les résultats montrent qu’environ 3-5% de la population de la terre souffrent de cette affliction.

Afin de contrôler les résultats, les chercheurs ont fait deux genres de tests avec leurs sujets. Le premier a testé leur activité cérébrale quand ils écoutaient de la musique, et l’autre a analysé l’activité cérébrale pendant le jeu – encore un exercice commun où le cerveau interprète les récompenses.

La musique et les jeux d’argent

Il y a eu 45 participants dans cette étude. D’abord ils ont été placés dans une machine IRMf qui a pu donner une notation du plaisir qu’éprouvait leur cerveau en temps réel, pendant qu’ils écoutaient des extraits variés de musique.

Ensuite, pour juger la réaction du cerveau à d’autres types de récompenses, ils ont demandé à chaque sujet de participer à une activité de jeux, dans laquelle il pouvait gagner de l’argent.
Les résultats étaient probants. Ceux qui souffraient d’anhédonie musicale ont démontré une réduction distincte dans la connectivité entre la région corticale du cerveau – qui est associé dans le traitement des stimuli auditifs – et le noyau accumbens – une région sous corticale qui joue un rôle fort dans les réactions du cerveau aux récompenses.

D’autre part, les sujets qui habituellement trouvent du plaisir à écouter de la musique ont vu une augmentation de la connectivité entre le noyau accumbens et la région corticale du cerveau, avec une réponse de récompenses pour les stimuli auditifs.

De plus, les sujets diagnostiqués avec l’anhédonie musicale, ont affiché une réponse contraire dans leur activité cérébrale dans ces mêmes régions pendant qu’ils participaient dans l’activité où ils jouaient pour gagner du vrai argent. Donc, ils ont pu trouver du plaisir et une récompense dans le jeu, mais non pas dans la musique.
Les chercheurs croient que ceci démontre qu’il y a de différents chemins pour les récompenses pour chaque individu, basés sur une variété de stimuli contrôlés. Robert Zatorre, spécialiste des neurosciences à l’Université de McGill, au Québec, a commenté ces résultats.

« Ces résultats nous aident non seulement à comprendre la variabilité individuelle dans le fonctionnement du système des récompenses, mais aussi nous aident à développer des thérapies pour le traitement des troubles liés aux récompenses, y compris l’apathie, la dépression et l’addiction, » dit Zatorre.

Dans l’avenir, d’autres études dans cette région de capacités mentales auront sans doute lieu quand les scientifiques explorent les afflictions comme celles décrites ci-dessus. La dépendance au jeu, en particulier, a été la cible de beaucoup d’études récentes pour laquelle les scientifiques espèrent trouver une méthode plus fiable pour la traiter.

La drogue naltrexone – prescrite souvent pour traiter l’addition aux drogues et à l’alcool – a été certifiée pour traiter la dépendance au jeu aussi. Des études ont prouvé qu’elle aide à diminuer l’envie de parier dans 75% des sujets testés

Le Meilleur Casino de l'Année 2017

Royal Vegas a été élu la meilleure destination Canadienne par nos editors, des passionnés des jeux d’argent en ligne, et ceci pour la deuxième année consécutive !

  • Sûr, Dépôts Faciles (dont eCheck) & Retraits Rapides.
  • Accepte les cartes de crédit canadiennes.
  • Sérieux et avec license.

Visiter http://RoyalVegas.com 

Comments are closed.