Le Canada compte désormais des joueurs de poker de classe mondiale

Ces dernières années, le Canada s’est taillé une belle place dans le paysage du poker professionnel. Même si les Etats-Unis mènent toujours la danse, les Américains se voient bien souvent supplantés, sur les tables du WSOP et du WPT, par leurs homologues canadiens.

Daniel Negreanu est sans conteste le joueur le plus célèbre du pays, doublé d’un des plus gros gagnants de l’histoire du poker. Avec plus de 16 millions de dollars de gains accumulés depuis le début de sa carrière, Negreanu arrive dans le peloton de tête, aux côtés de noms prestigieux comme Sam Trickett, Phil Ivey ou Erik Seidel. Né en 1974 à Toronto dans une famille d’immigrants roumains, le Canadien se découvre très tôt une affinité pour le poker, et écume les parties dès l’âge de 15 ans. Sept ans plus tard, il part à Las Vegas, la tête pleine de rêves. En 1997, il gagne trois tournois importants, ce qui préfigure son succès l’année suivante aux WSOP, où il décroche son premier bracelet, devenant par là le plus jeune gagnant de toute l’histoire du tournoi. Depuis, le « Kid Poker » a participé à plus de vingt reprises à des tables finales du prestigieux tournoi, et a amassé trois nouveaux bracelets, en plus de deux titres WPT.

Du côté des Québécois, Jonathon Duhamel est un des joueurs les plus en vue du moment. Né en 1987 à Boucherville, il est devenu, le 9 novembre 2010, le premier Canadien à s’imposer lors du Main Event du WSOP, décrochant un prize pool de plus de 9 millions de dollars. Autant dire que Duhamel a bien fait d’abandonner ses études de finance pour les tables de poker. Quelques mois après sa victoire à Las Vegas, il finit à la première place du High Roller Event de Deauville. Plus récemment, c’est lors du PokerStars Caribbean Adventure qu’il s’illustre, avec une victoire en Hold’em No Limit.

Deux joueuses canadiennes ont également le vent en poupe. Il s’agit tout d’abord de la Québécoise Isabelle Mercier, qui est tombée dans le poker toute petite (comme le gaulois Obelix avec sa potion magique !). Elle apprend à y jouer enfant, et, par la suite, pour financer ses études de droit, exerce l’emploi de croupière au casino de Montréal. Quand elle part en France pour faire sa maîtrise de droit international à l’université de la Sorbonne, c’est en travaillant à l’Aviation Club de France qu’elle attise sa passion pour le poker. Mercier arrive sur la scène des tournois en 2002, avec une seconde place au 800€ Hold’em No Limit du Masters Classic de Poker d’Amsterdam. Deux ans plus tard, on la retrouve au WPT, où elle écrase ses concurrentes du tournoi Ladies’ Night, gagnant le surnom de « No Mercy », « sans pitié ». En 2006, elle parvient à la table finale de l’EPT Deauville.

Enfin, pour terminer ce tour d’horizon des meilleurs joueurs de poker canadiens, citons Evelyn Ng. Cette native de Toronto, qui a côtoyé Negreanu pendant son adolescence, a terminé à la deuxième place du Ladies’ Night du WPT 2003, et continue depuis à faire des étincelles sur les tables de poker.

Le Meilleur Casino de l'Année 2017

Royal Vegas a été élu la meilleure destination Canadienne par nos editors, des passionnés des jeux d’argent en ligne, et ceci pour la deuxième année consécutive !

  • Sûr, Dépôts Faciles (dont eCheck) & Retraits Rapides.
  • Accepte les cartes de crédit canadiennes.
  • Sérieux et avec license.

Visiter http://RoyalVegas.com 


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *