L’épopée du jeu de roulette à travers les âges

Un plateau tournant, une bille, un tapis et une table, tels sont les ingrédients à succès de la roulette, un des plus anciens jeux de casino. La « petite roue » a fait bien du chemin depuis son apparition et a aujourd’hui conquis les joueurs du monde entier.

Certainement le meilleur site canadien pour jouer à la roulette en ligne en argent réel

.

Nul ne sait exactement quand et comment la roulette a été mise au point. Il est fort probable que, peu après l’invention de la roue il y a plus de 5000 ans, des jeux de hasard de ce type soient apparus. On attribue parfois la paternité de la roulette à la Chine ancienne, à un mathématicien italien dénommé Don Pasquale, ou encore au philosophe et scientifique français Blaise Pascal. En réalité, la roulette sous sa forme moderne n’a pas trois cent ans ; elle a été introduite à Paris par Antoine de Sartine, lieutenant général de police de la capitale, qui voulait transformer les tripots clandestins en salles de jeu respectables.

La Roulette ou le Jour, roman écrit par un certain Jacques Lablée et paru en 1801, témoigne du succès du jeu à Paris, en décrivant une partie se déroulant au Palais Royal. La roulette est alors dotée de cases portant les nombres de 1 à 36 ainsi qu’un zéro et un double zéro, c’est-à-dire un total de trente-huit cases. Tout comme aujourd’hui, elle était actionnée par un croupier qui y lançait une bille dans le sens inverse de la rotation du plateau.

Au début du 19ème siècle, la roulette traverse l’Atlantique et fait le bonheur des joueurs américains, essentiellement dans les états de la Louisiane et du Mississipi, avant d’avancer vers l’ouest. En Europe, la petite roue subit une modification de taille : le Français Louis Blanc supprime la case « double zéro », permettant aux joueurs de gagner plus fréquemment. La nouvelle version de la roulette est introduite par Blanc en Allemagne, et devient immédiatement populaire. Avec son frère jumeau François, promoteur immobilier et homme d’affaires, Louis Blanc ouvre des maisons de jeux à succès. En 1852, le père de la roulette européenne disparait ; François Blanc quitte alors l’Allemagne pour s’installer à Monaco, sur invitation du prince Charles. Grâce à son expérience, il fait du Rocher la principale destination européenne en matière de jeux d’argent, offrant bien évidemment de la roulette dans ses casinos. Pendant trente ans, celui qu’on surnommait « le magicien de Homburg » en souvenir de son séjour en Allemagne, restera le maitre des casinos de la principauté.

Pendant ce temps, aux Etats-Unis, la roulette à 38 cases continue son petit bonhomme de chemin, se déplaçant vers l’ouest en même temps que les frontières du tout jeune pays. Elle parvient ainsi jusqu’à Las Vegas, où les jeux d’argent sont légalisés en 1931. Ce n’est qu’une quarantaine d’années plus tard, avec le développement des casinos aux quatre coins du monde, que la roulette quitte ses deux royaumes de Las Vegas et de Monte-Carlo pour se faire connaitre à plus grande échelle. Grâce à sa simplicité, elle devient rapidement un des jeux les plus populaires. Elle se met également à passionner les mathématiciens, qui cherchent à percer ses secrets et à mettre au point une recette permettant de vider la banque.

A la fin des années 90 commence un nouveau chapitre de l’histoire de la roulette, lorsque celle-ci débarque sur internet, en version entièrement virtuelle. Aujourd’hui, ce jeu en ligne reste cependant encore interdit dans de nombreux pays. Ce n’est pas le cas au Canada, où la roulette est désormais à portée de clic, pour le plus grand plaisir des aficionados de cette attraction incontournable des casinos. Vous la trouverez ainsi dans le lobby de tous les grands casinos, comme celui de Platinum Play.

Comments are closed.