Charles Fey invente les machines à sous, les stars des sites de jeux d’argent

Dans la grande famille des jeux de casino, les machines à sous décrochent la palme de la simplicité et de la rapidité. Autant dire que ce jeu, qui ne nécessite pas d’apprendre de règles ou d’élaborer de stratégie, est de loin le plus populaire des casinos traditionnels comme des salles de jeu en ligne. Les machines à sous se déclinent aujourd’hui en une quantité impressionnante de variantes, entre machines à sous « straight » et progressives, machines dotées de 3 ou 5 rouleaux, avec une ou multiples lignes de paiement.

Les machines à sous les plus contemporaines se trouvent sur le casino Royal Vegas

.

Au départ, pourtant, la machine à sous était d’une grande simplicité. Son invention est l’œuvre d’un seul homme, le mécanicien allemand Charles Fey, qui a émigré aux Etats-Unis à l’âge de 23 ans. Né en Bavière dans une famille pauvre, Fey était le benjamin de seize enfants. Très jeune, il doit travailler, et, à quinze ans, quitte son pays natal tout d’abord pour la France, puis pour l’Angleterre, où il passe cinq années. C’est pour rejoindre son oncle qu’il s’embarque pour les Etats-Unis. Une fois à New York, le jeune homme reste un temps avec sa famille avant de faire ses bagages, une fois encore. Il met le cap vers l’ouest, et s’installe à San Francisco, où il trouve rapidement un emploi de mécanicien.

Dès 1894, Fey se met à travailler sur sa machine à sous, inspirée par les machines dans lesquelles on insérait un penny et qui distribuaient en échange des chewing-gums ou d’autres petits lots. Une année plus tard, l’Allemand s’établit à son propre compte, fabricant télégraphes et téléphones. Mais il n’a pas abandonné son projet de machine à sous, et met enfin au point sa fameuse « Liberty Bell ». Celle-ci était dotée de trois rouleaux sur lesquels figuraient cinq symboles différents, à savoir des fers à cheval, des carreaux, des piques et de, cœurs, sans oublier la « cloche de la liberté » qui a donné son nom à la machine. Charles Fey aimait en effet beaucoup le symbole de la Liberty Bell, cette cloche qui a retenti juste après la déclaration d’indépendance des Etats-Unis. La première machine à sous de la planète permettait ainsi des milliers de combinaison possibles. A chaque fois que les rouleaux s’arrêtaient sur trois symboles identiques, le joueur chanceux recevait dix pennys.

La machine à sous de Fey jouit rapidement d’un grand succès. Dès 1905, elle est copiée par d’autres constructeurs ; les machines à sous envahissent ainsi saloons, barbiers, bowlings et boutiques de cigares. Mais les slots seront tout aussi rapidement interdites en Californie. Elles trouveront une terre d’asile à Las Vegas, où le jeu est autorisé dès 1931. La simplicité extrême de ce jeu le rend accessible à tous, lui garantissant une immense popularité. Dans les années 60, la machine de Fey subit une première transformation, avec l’apparition des premiers slots électriques. Par la suite, elle se décline en version vidéo, le levier disparaissant pour laisser place à un simple bouton.

Avec leur entrée dans l’univers virtuel d’Internet, les machines à sous sont encore une fois réinventées. Comme dans les casinos traditionnels, elles sont les grandes stars des sites de jeux d’argent, fournissant la majeure partie des revenus des opérateurs. Désormais, plus besoin de se déplacer pour actionner les rouleaux et décrocher le jackpot : les machines sont à la portée de quelques clics. Les concepteurs de logiciel rivalisent de créativité pour proposer aux joueurs des machines toujours plus originales. Les slots nous plongent ainsi dans l’univers du cinéma, de la bande dessinée ou de l’histoire. Certaines, reliées entre elles en réseau, proposent des jackpots progressifs : tous les joueurs connectés sur ce réseau contribuent à l’élaboration d’une cagnotte commune, qui peut atteindre plusieurs centaines de milliers de dollars. On met aussi au point des machines à sous bonus, qui permettent d’injecter un peu d’interactivité dans ce jeu très basique. Aujourd’hui plus que jamais, grâce à leur diversité et à leur simplicité, les machines à sous exercent un puissant attrait sur les joueurs du monde entier. C’est en particulier le cas pour les internautes qui plébiscitent le site de Royal Vegas.

Le Meilleur Casino de l'Année 2017

Royal Vegas a été élu la meilleure destination Canadienne par nos editors, des passionnés des jeux d’argent en ligne, et ceci pour la deuxième année consécutive !

  • Sûr, Dépôts Faciles (dont eCheck) & Retraits Rapides.
  • Accepte les cartes de crédit canadiennes.
  • Sérieux et avec license.

Visiter http://RoyalVegas.com 

Comments are closed.